Solidarité de la CGT 17 Octobre 2010 : Journée Mondiale du refus de la misère

Publié le par Union Locale Cgt de Soissons

Comme chaque année, la CGT est partie prenante de la journée mondiale de lutte contre la misère. La pauvreté, l’exclusion, constituent pour ceux qui les subissent, une violation des droits de l’enfant et de l’homme.

Les jeunes,Les personnes privés d’emploi,les familles monoparentales, les travailleurs pauvres et migrants, les retraités, le monde rural sont les premiers et les plus vulnérables dans ce contexte de crise. Les jeunes risquent de devenir une « génération perdue », s’inquiète le Bureau International du travail (BIT) dans son rapport « Tendances mondiales de l’emploi pour la jeunesse », publié à l’occasion du lancement de l’Année internationale de la jeunesse, le 12 août. En 2009, 81 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans sont sans emploi sur les 620 millions de jeunes actifs dans le monde. Ils sont 7,8 millions de plus qu’en 2007, note le BIT qui s’inquiète du « risque d’une "génération perdue", constituée de jeunes gens qui sont totalement détachés du marché du travail et ont perdu tout espoir de pouvoir travailler pour gagner décemment leur vie ».

Les lycéens comme les étudiants ont bien compris comme la majorité du pays que la réforme des retraites les concerne aussi. C’est bien leur avenir qui est en jeu. Le recul de l’âge la retraite de 60 à 62 ans immobiliserait un million d’emplois alors que 25% des jeunes sont au chômage.

Cette réforme injuste si elle est votée en l’Etat aggravera les inégalités, les injustices, la paupérisation du monde du travail qu’ils soient en activité, au chômage, en insertion, en retraite

Ainsi, la pauvreté, l’exclusion, l’insécurité sociale, ne concerne pas que les plus pauvres.

Plus que jamais les forces syndicales ont à se mobiliser et à agir au quotidien aux côtés et avec celles et ceux qui sont durement frappés par les inégalités, les discriminations et toutes les formes de précarité.

C’est pourquoi, ce 17 Octobre 2010 la CGT tient à exprimer, aux côtés des organisations engagées dans le combat contre la misère, sa solidarité avec les millions de femmes, d’hommes et d’enfants qui résistent chaque jour, en France, en Europe et dans le monde aux ravages de la précarité, de la pauvreté et de l’exclusion. Nous saluons toutes celles et ceux qui sont engagés dans ce combat permanent pour la paix, pour la liberté, la démocratie, pour la justice et le progrès social, pour l’égal accès aux droits de tous pour tous.

Publié dans Divers

Commenter cet article