Le glaive est tombé !!!

Publié le par Union Locale Cgt de Soissons

L’annonce d’un nouveau PSE à la Verrerie de Vauxrot intervient trois ans après la vague de licenciements qui avait privé 118 personnes de leur emploi !

 

Cette décision du groupe français Saint Gobain confirme son recentrage sur les matériaux de construction, la distribution de matériaux de construction et les produits innovants, jugés plus rentables au détriment de son métier historique le conditionnement  du verre, spécialité du site Soissonnais.

 

Comptant 191500 salariés dans 64 pays,  Saint Gobain affiche une bonne santé financière, il a réalisé au 1er semestre un bénéfice net de 501 millions d’euros, multiplié par 4 sur un an, et un chiffre d’affaires de 19.5 milliards euros en hausse de 4.3  %. Il envisage d’ailleurs, dans le 2eme trimestre 2011 l’introduction en bourse de son pôle conditionnement (Verallia). Les marchés financiers ont salué cette annonce par une progression de la valeur Saint Gobain de 2.4 % à 35 euros, l’une des plus fortes progressions du CAC 40.

 

Le groupe Saint Gobain a donc l’assise financière et le devoir moral de prendre toute sa part dans le devenir du site Soissonnais. Les représentants des salariés ont d’ores et déjà formulé des propositions concrètes. Il est urgent de les entendre.

 

La direction à présenté une situation commerciale et économique pas très bonne, ce qui est « normal » pour justifier une réorganisation industrielle avec des suppressions d’emplois à la clef.

 

Nous n’avons pas eu de présentation d’un « plan ambitieux » pour gagner des marchés !

Mais c’est volontaire puisqu’on ne peut pas arrêter de capacités  de production avec un marché qui croît.

 

Le résultat d’Exploitation est prévu à 67 M € à la fin de l’année…

 

Ce qui fait que chaque salarié aura « quand même » rapporté 37 000 € à la société !!!

 

Pour Vauxrot, l’annonce est faite. C’est l’arrêt du Four 1 et la remise du Four 3 avec 3 lignes de production. Une « 16 sections », une « 12 sections » et une « 10 sections »

Les effectifs prévus dans le projet, c’est 123 CDI

 

66 CDI à la journée et 57 CDI en équipe.

 

Cela représente «  moins 93 emplois »

 

C’est

 

moins 47 ouvriers et moins 6 agents de maîtrise en équipe

suppression des 2 x 8

moins 23 ouvriers et moins 13 agents de maîtrise à la journée et moins 3 cadres.

 

Il est bien évident que c’est inacceptable en l’état puisqu’à la fois, on augmente la capacité de production en améliorant le parc machines avec beaucoup moins de salariés !

 

Un prochain CCE est prévu le 27 pour entrer dans le cœur du sujet sur le projet de reconfiguration des capacités de production de l’usine de Vauxrot et que seulement  ensuite, milieu novembre, on engagera,  les véritables négociations sur les mesures « dites sociales » (Départ des anciens, aménagements des départs volontaires, créations d’entreprises, etc…)

 

La direction  avance une surcapacité de 200 000 T  / an, si le projet Vauxrot diminue cette surcapacité de 60 000 T… Il reste encore un four à fermer à SGE !

 

Alors… C’est qui les prochains !

Publié dans Vauxrot

Commenter cet article